loader image

COVID-19 : Mises à jour

Dans les moments particuliers que nous vivons, il est tout à fait normal que vous ressentiez de l’inquiétude. Cette situation et les mesures mises en place par les gouvernements ont des impacts importants tant sur les FA, les enfants que les parents biologiques.

Vous pouvez compter sur nous pour vous informer tout au long de cette crise. Nous continuons à veiller sur vous avec bienveillance.

Soyez prudents, prenez soin de vous!

Geneviève Rioux, présidente

Une mise à jour de ce qui est permis ou non selon le palier d’alerte (couleur) de votre région a été publiée. 

 

Voici les précisions et modifications qui ont été apportées :

Les règles sur les visiteurs, parents ou personnes autorisées par ordonnance sont valables à l’intérieur et à l’extérieur, sur le terrain, de votre résidence.

Les visites à l’intérieur du milieu, dans la chambre de l’usager sont permises lorsqu’il y a isolement préventif, isolement ou éclosion selon ces conditions : 1 parent à la fois pour apporter son aide ou son soutien au jeune, dans sa chambre ou dans une pièce dédiée, à la condition de respecter les mesures PCI indiquées.

Les activités socioprofessionnelles incluent les activités cliniques ou thérapeutiques.

En tout temps, quelle que soit la couleur de votre zone, vous devez respecter :

  • La distanciation de 2 mètres
  • Le port du masque dans les lieux publics intérieurs
  • Le lavage des mains


Consultez le document suivant pour tous les détails :
20-MS-09391_Tableau E_RI-RTF_jeunesse_vf.pdf

Vous trouverez tous les détails concernant ce qui est permis ou non selon le palier d’alerte (couleur) donné à votre région par les autorités publiques dans un tableau joint à ce message. En tout temps, quelle que soit la couleur de votre zone, vous devez respecter :

• La distanciation de 2 mètres
• Le port du masque dans les lieux publics intérieurs
• Le lavage des mains

 


Zone verte – Palier d’alerte 1

Les visites dans votre famille ou à l’extérieur sont permises, mais le nombre de personnes est limité (10 personnes de 3 ménages différents). N’oubliez pas que le nombre maximum de personnes inclut les visiteurs de l’enfant ET les vôtres.

Un maximum de 2 parents est permis pour une visite dans la chambre de l’enfant.

La venue de personnel de la santé, de professionnels pour des travaux, d’évaluateurs ministériels et l’hébergement temporaire de répit ou de dépannage (sauf le dépannage d’urgence) sont permis.

Les repas et activités de groupe et les sorties extérieurs sont aussi permis.


Zone jaune – Palier d’alerte 2

Les mêmes règles s’appliquent qu’en zone verte.


Zone orange – Palier d’alerte 3

Le nombre de visiteurs est plus limité que dans la zone verte ou jaune (6 personnes de 2 ménages différents).

Un maximum de 1 parent est permis pour une visite dans la chambre de l’enfant.

La venue de personnel de la santé, de professionnels pour des travaux, d’évaluateurs ministériels et l’hébergement temporaire de répit ou de dépannage (sauf le dépannage d’urgence) sont très limités. Favorisez plutôt les rencontres à distance.

Réception de marchandises ou de biens apportés par la famille pour les enfants : désinfection ou mise en quarantaine de 72 heures.

Il est préférable de limiter les sorties à l’extérieur. Pour l’école ou la garderie, référez-vous aux directives du ministère de la Famille ou du ministère de l’Éducation.

Il est fortement recommandé d’avoir du personnel remplaçant dédié à votre ressource.


Zone rouge – Palier d’alerte 4

Les visites ne sont plus permises sauf pour le parent de l’enfant (1 parent à la fois) dans la chambre de l’usager ou en visite à l’extérieur. L’enfant peut aussi aller visiter son parent dans le cas des sorties de contact parent-enfant en respectant les mesures émises par la santé publique et autres critères.

La venue de personnel de la santé, de professionnels pour des travaux, d’évaluateurs ministériels est interdite sauf pour des cas d’urgence.

L’hébergement temporaire de répit ou de dépannage n’est pas permis.

Réception de marchandises ou de biens apportés par la famille pour les enfants : désinfection ou mise en quarantaine de 72 heures.

Il est préférable de limiter les sorties à l’extérieur. Pour l’école ou la garderie, référez-vous aux directives du ministère de la Famille ou du ministère de l’Éducation.

Il est fortement recommandé d’avoir du personnel remplaçant dédié à votre ressource.


Isolement préventif, isolement ou éclosion

Toutes les visites sont interdites sauf la visite avec 1 parent à l’extérieur du milieu. Les sorties liées au contact parent-enfant sont suspendues. Utilisez des méthodes autres comme Facetime.

La venue de personnel de la santé, de professionnels pour des travaux, d’évaluateurs ministériels est interdite sauf pour des cas d’urgence.

L’hébergement temporaire de répit ou de dépannage n’est pas permis sauf si l’enfant est COVID positif.

Réception de marchandises ou de biens apportés par la famille pour les enfants : désinfection ou mise en quarantaine de 72 heures.

La personne testée positive ou en attente d’un résultat de test doit rester à sa chambre, incluant lors des repas.

Les enfants ne vont ni à l’école ni à la garderie. Aucune sortie à l’extérieur pour toute la famille. La personne testée positive ou en attente d’un résultat de test ne peut aller marcher à l’extérieur, mais le reste de la famille le peut.

Il est fortement obligatoire d’avoir du personnel remplaçant dédié à votre ressource.

Consultez le document suivant pour tous les détails : Tableau E_RI-RTF_jeunesse_2020-10-02_palier4.VFdocx.pdf

Les mesures d’aide concernant les RI-RTF ont été mises à jour. Nous vous résumons les principaux changements. Vous pouvez consulter le communiqué complet joint à la fin de ce texte.

 

Fin de la bonification temporaire de 20 %

Cette mesure qui visait à couvrir les mesures d’hygiène qui devaient être mises en place a pris fin le 30 juin 2020. Certains établissements ont mentionné devoir reprendre les trop payés dans les deux prochains versements. Nous avons bien signalé qu’il était inacceptable de rétroagir puisque l’arrêt de la mesure a été annoncé avec plus d’un mois de retard. Nous attendons un retour du Ministère à ce sujet.


Mesure liée à l’augmentation de la charge de services

Le montant fixe de 9,96 $ par place occupée pour pallier l’augmentation de l’intensité de services que les FA doivent offrir aux usagers est maintenu en fonction de l’évolution de l’urgence sanitaire.


Bonification du salaire du personnel des RI non visées

Pour aider les RI non visées par la LRR à maintenir leur personnel en place, la mesure de bonification du salaire de leur personnel consistant à une prime horaire de 4 $/heure jusqu’à concurrence d’un taux horaire maximum de 21,27 $ a été mise en place le 2 août et sera maintenue en fonction de l’évolution de l’urgence sanitaire.

Le financement de cette mesure tiendra compte des charges sociales. Ainsi, la RI sera compensée à 4,89 $/heure payée à un employé.

La prime de reconnaissance de 4 % pour les autres employés est financée depuis le 13 mars et maintenue selon l’évolution de l’urgence sanitaire.

Pour tous les détails sur l’admissibilité à cette mesure et la méthode de versement, consultez le document joint.

Consultez le communiqué : covid-19 07-08-2020 (003)

Suite à l’assouplissement des consignes gouvernementales tenant compte de la situation épidémiologique actuelle, le ministère de la Santé et des Services sociaux a effectué la mise à jour de l’ensemble des mesures entourant les ressources intermédiaires et les ressources de type familial (RI-RTF) qui accueillent des personnes du programme-service SAPA.

 

La prévention dans le milieu de vie

Les activités de préventions des infections usuelles sont maintenues, ce qui inclut le lavage des mains récurant, l’action de tousser ou éternuer dans son coude, ainsi que la distanciation sociale de 2 mètres entre les usagers.


Les visites

Les visites pour les programmes-service SAPA, SM et DI-DP-TSA sont désormais autorisées. Il en est de même pour les sorties des usagers.


Les placements, déplacements et réintégration

Sauf pour les personnes rétablies de la COVID-19, il est requis de procéder au test de dépistage du virus aux usagers qui intègrent ou réintègrent les milieux RI SAPA de 20 places ou plus. Dans le même ordre d’idée, les personnes ayant séjourné à l’hôpital plus de 24 heures doivent également se soumettre au test de dépistage de la COVID-19 avant de réintégrer les centres RI-RTF et RI SAPA de 19 places ou moins.


Critère pour le rétablissement de la personne

Pour être considéré comme rétabli pour les personnes résidant dans les RI-RTF de tous les programmes-services confondus, il est conseillé d’appliquer le critère de 28 jours sans PCR pour lever les mesures d’isolement.


Les répits et les placements intermittents dans les RI-RTF

Les ressources dont la seule mission est d’offrir des places de répits-dépannage pourront reprendre leurs services. Il est suggéré toutefois de privilégier pour un même usager des périodes de répit moins fréquentes, mais plus longues.

Notez qu’un rehaussement du nombre de personnes infectées par le coronavirus pourrait toutefois entrainer un resserrement de ces nouvelles mesures.

Veuillez prendre connaissance du document 20-MS-05553-53_PJ5_MAJ Directives_RIRTF_ MAJ_2020-07-03_version finale pour connaître l’ensemble des dernières directives applicables dès maintenant. Ce dernier remplace les consignes transmises le 19 juin dernier.

Les annexes 1 à 7 sont des outils importants pour supporter vos actions en situation de pandémie (plan de déconfinement, observation des symptômes, moyen pour favoriser l’isolement, etc.).

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a apporté des précisions concernant les compensations monétaires dans le cadre de la pandémie concernant les points suivants.

 

  • Mesure reliée aux dépenses exceptionnelles préautorisées par l’établissement telles que le coût d’achat de matériel de protection individuel, les frais de quarantaine, les frais de maintien de contact, certains frais de transport, etc.
  • Mesure reliée à la charge de travail supplémentaire pour appliquer les consignes de mesure d’hygiène.
  • Mesure reliée à la présence de personnel supplémentaire dans les FA.
  • Mesure reliée au travail supplémentaire nécessité par le confinement.

Ces mesures sont rétroactives au 13 mars.

Tous les détails sont dans ce document aux points 1, 2.1, 2.2 et 2.3 : Communiqué covid-19 (08 juin 2020).pdf

Christian Dubé, président du Conseil du Trésor, nous a confirmé par téléphone une bonification temporaire et rétroactive au 13 mars 2020 pour l’ensemble des ressources. Elle s’ajoute à celle déjà obtenue de 20 % des dépenses de fonctionnement.

 

Les détails et la date de paiement ne sont pas encore connus, merci d’être patient.

Début prochain des négos

Nous avons fait la connaissance d’Édith Lapointe, négociatrice en chef mandatée par le gouvernement. Elle nous a assuré avoir le mandat de commencer rapidement. Le gouvernement semble tenir à ce que le résultat soit satisfaisant pour tous.

Pour plus de détails, consultez le document suivant : Bonne Nouvelle du 5 juin_2020

Selon la région dans laquelle vous habitez, un déconfinement progressif est en cours. De nouvelles directives ont donc été émises. Pour plus de détails sur chacune des directives, consultez le PDF joint à cet article.

 

Visites et sorties

Toutes les visites et sorties, incluant celles ordonnées par la cour, sont autorisées sans condition, sauf dans certains cas à risque. Consultez les pages 1 et 2 du PDF. La collaboration entre les FA, le milieu familial et les intervenants est nécessaire pour assurer le maintien des contacts.


Fréquentation scolaire

Les écoles primaires sont rouvertes. Toutefois, si l’enfant présente des symptômes caractéristiques de la COVID-19, il doit rester à la maison. Quant aux enfants ayant des facteurs de vulnérabilité, il est recommandé de ne pas les envoyer à l’école avant septembre. La décision de retourner l’enfant à l’école ou non relève du parent biologique. Consultez le PDF aux pages 2, 3 et 4 pour plus de détails.


Services de garde

Pour les questions concernant les services de garde en milieu familial dans une RI-RTF, contactez votre conseiller au ministère de la Famille.


Jeunes confiés ayant un emploi

L’emploi peut être maintenu à la suite d’une analyse clinique faite par l’intervenant au dossier. Consultez les pages 4 et 5 du PDF pour les détails.


Mesures sanitaires lors des sorties et visites

Les consignes à respecter par la personne qui reçoit l’enfant seront transmises par l’établissement. Consultez la liste de ces consignes à la page 5 du PDF.


Retour de l’enfant dans votre FA après une sortie

Vous devez évaluer l’état de santé global de l’enfant à son retour. Suivez les recommandations précisées en page 6 du PDF.

 

Visite dans la FA

Si l’enfant reçoit une visite dans votre milieu, vous devez voir au respect de certaines mesures préventives, tant pour le visiteur, l’enfant que votre milieu. Consultez les modalités à respecter à la page 7 du PDF.


Intégration d’un jeune

L’intégration d’un jeune se fait selon les modalités habituelles sauf si celui-ci provient d’un milieu où il y a un cas de COVID-19. Pour les détails, consultez le PDF à la page 7.


Utilisation d’équipements de protection individuelle (EPI)

Les recommandations sur le port du masque ainsi que sur l’isolement d’un jeune présentant des symptômes peuvent être consultées aux pages 8, 9 et 10 du document.


Pour plus de détails, consultez le document suivant :
20-210-138W_Consignes concernant les ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF) qui accueillent la clientèle du programme-services Jeunes en difficulté

Le gouvernement a autorisé la reprise des contacts ordonnés par la cour. Cependant, le directeur de la protection de la jeunesse doit prévoir des mesures pour protéger la santé de la population. Ces mesures vous seront communiquées lorsqu’elles auront été établies.

 

Ce qu’il faut retenir pour le moment, c’est que les visites ordonnées par la cour reprennent pour tous les enfants, même si celui-ci, l’une des personnes avec qui il a droit de contact ou l’une des personnes de son milieu d’accueil :

  • a reçu un diagnostic de la COVID-19 ou est en attente du résultat d’un test de dépistage
  • a été en contact il y a moins de 14 jours avec une personne ayant reçu un diagnostic de la COVID-19
  • a voyagé hors Canada dans les derniers 14 jours
  • a des symptômes liés à la COVID-19
  • a dans son milieu d’accueil, une personne avec des facteurs de vulnérabilité à la COVID-19

Si la mise en place de mesures sécuritaires est impossible, la DPJ doit remplacer la visite en personne par un contact à distance. Si cette option n’est pas possible, la décision ordonnant le contact peut être suspendue.

Consultez l’arrêté ministériel pour plus de détails : AM_numero_2020-032

En fonction de l’évolution de la pandémie, le MSSS a apporté des précisions et modifications aux consignes pour les FA.

 

Contacts ordonnés par la Chambre de la jeunesse

Les contacts ordonnés par la cour sont toujours suspendus sauf pour certaines situations essentielles. Puisque les mesures de confinement se prolongent, vous devez considérer la possibilité de mettre en place des mesures alternatives sécuritaires pour maintenir un contact physique entre l’enfant et ses proches afin d’éviter les conséquences d’une absence de contacts physiques entre certains enfants et leurs parents notamment sur le lien d’attachement ou le processus de retour dans le milieu familial.


Mesures de protection lors de visites de suivi clinique

Des mesures de protection individuelle à appliquer par les représentants de l’établissement lors de visites dans les RI-RTF ont été mises en place. Consultez le PDF ci-joint aux pages 20 et 21 pour la liste des mesures.


Mesures pour éviter la propagation de la COVID-19 dans les RI

Certaines précisions ont été ajoutées aux consignes destinées aux RI, notamment en ce qui concerne l’accueil d’un nouvel usager. Pour tous les détails, référez-vous à la page 8 du PDF ci-joint.


Quoi faire s’il y a un cas suspecté ou confirmé de COVID-19 dans votre RI?

Des précisions ont été apportées notamment concernant le confinement d’une personne suspectée ou confirmée de COVID-19. Tous les détails sont en pages 12 et 13 du PDF ci-joint.


Pour plus de détails, consultez le document suivant :
PDF COVID-19 Directives_RI-RTF_MAJ 2020-05-02

Vous ne pouvez refuser la réintégration dans votre milieu d’un enfant qui aurait effectué une visite de moins de 24 heures à l’urgence ou dans un établissement de santé et de services sociaux. La mesure stipulant que l’enfant doit avoir un résultat négatif au test de la COVID-19 pour être réintégré ne s’applique pas dans ce contexte.

Consultez l’avis émis ici : 20-MS-02908-08_LET_PDG_Réintégration des usagers

L’évolution de la situation de la pandémie a nécessité la mise à jour de quelques consignes destinées aux ressources de type familial.

 

Contacts ordonnés par la Chambre de la jeunesse

Pour certains enfants, la distanciation physique prolongée avec ses parents biologiques peut avoir une incidence sur le développement du lien d’attachement. Ainsi, la suspension d’une ordonnance judiciaire permet d’envisager des façons de maintenir un contact physique avec les parents biologiques à la condition que :

  • La sécurité des personnes soit protégée
  • La mesure évite la propagation du virus
  • La mesure respecte les règles et l’approbation du directeur de la santé publique

 

Placement et déplacement

Il n’est pas permis d’admettre une personne suspectée ou confirmée atteinte du coronavirus qui n’a pas déjà des cas de COVID dans sa résidence. Toutefois, les obligations prévues dans les ententes collectives et nationales demeurent. Le refus de placement est donc une mesure exceptionnelle. Le déplacement de l’usager est la dernière option envisagée dans le contexte actuel, mais il peut arriver que ce soit la seule solution possible. Chaque situation est évaluée au cas par cas et tient compte de la présence dans le milieu d’une personne de plus de 70 ans ou d’une personne présentant une vulnérabilité physique face à la COVID-19.

Maintien en FA d’un jeune âgé de plus de 18 ans

L’article de loi concernant la fin d’ordonnance de placement lorsque le jeune atteint l’âge de 18 ans est toujours applicable. Toutefois, la LPJ prévoit certaines exceptions. Dans le cas actuel de pandémie, si le jeune consent à demeurer dans sa FA, le placement peut se poursuivre. Cette décision doit être prise de concert avec l’établissement.

Mesures additionnelles pour éviter la propagation du virus

Afin de protéger les ressources, différentes mesures ont été mises en place dont :

  • Un test de dépistage de la COVID-19 avant la sortie d’un usager d’un centre hospitalier
  • L’isolement préventif pendant 14 jours de toute personne revenant d’une hospitalisation ou nouvellement accueillie dans une ressource
  • Assurer le respect rigoureux des mesures de prévention et contrôle des infections

Pour la liste complète, consultez le PDF joint à la fin de ce texte aux pages 8 à 10.

Distanciation physique

Il faut voir au cas par cas si la distanciation est requise dans les cas où un des enfants continuerait à avoir des contacts avec un membre de sa famille ou s’il occupe un emploi dans un service essentiel comme à l’épicerie. Consultez le PDF joint à la fin de ce texte à la page 12.

Isolement d’un usager présentant des difficultés d’adaptation

Pour le confinement à la chambre, une programmation individuelle doit être faite. Des mesures doivent également être prises pour assurer la surveillance lors des repas ainsi que la désinfection de la salle de bain entre chaque utilisation. Pour tous les détails, voir l’annexe 2 du PDF ci-joint.

Vous pouvez prendre connaissance de tous les détails dans le document ci-joint. Les mises à jour sont en rouge : COVID-19 Directives_RI-RTF_MAJ 2020-04-12

Dans le contexte actuel de pandémie de la COVID-19, il est normal d’être inquiet et même de ressentir de l’anxiété. Plusieurs réactions sont possibles, et ce, à différents degrés d’intensité.

 

Réactions émotionnelles

Peur, anxiété, détresse, colère, irritabilité, tristesse, culpabilité, incertitude.

Réactions psychologiques 

Doute sur l’importance de la situation, perte de concentration, revoir souvent des images vues dans les médias, peur de voyager, trous de mémoire, indécision, confusion, cauchemars.

Réactions physiques

Engourdissement émotionnel, choc, maux de tête, perte d’appétit, troubles du sommeil, palpitations persistantes, épuisement, nausées, troubles gastro-intestinaux.

Réactions comportementales

Tendance à pleurer constamment, impression de détachement, hypervigilance, repli sur soi ou isolement, tendance plus grande à blâmer ou à critiquer les autres, augmentation de la consommation d’alcool ou de médicaments.

Ces réactions sont normales et ne peuvent pas être complètement évitées. L’important est d’accepter notre anxiété et de s’en occuper.

Trucs :

  • Accordez plus d’attention à vos sentiments et vos réactions qu’à l’évènement.
  • Évitez de juger vos réactions.
  • Essayez de réduire les autres sources de stress.
  • Informez les gens autour de vous de la meilleure façon de vous aider.
  • Trouvez une activité pour vous distraire, vous détendre.
  • Évitez de trop regarder les médias.
  • Prenez le temps de vous reposer, et d’avoir une bonne routine de sommeil.

 

Si vous avez des pensées angoissantes ou vous sentez anxieux, appelez la ligne d’aide d’Homewood Santé, disponible 24 h/24, 7 jours/7 :

1 866 398-9505
ATS : 1 866 433-3305
HomewoodSante.com​

Pour plus de détails, consultez le document suivant : HH_Employee_COVID19_Facts_FR_03_April_2020.pdf

Des mesures financières particulières et temporaires ont été mises en place pour vous supporter pendant cette crise sanitaire.

 

Nous nous assurerons que les établissements préautorisent les dépenses convenues avec le Ministère. Nous vous demandons de respecter les efforts faits par le Ministère et d’être rigoureux dans vos demandes de remboursement de frais réels à coût réel.

Nos recommandations :

  1. Gardez l’ensemble de vos reçus; ils sont nécessaires pour réclamer un remboursement.
  2. Rappelez-vous qu’une préautorisation est nécessaire.
  3. Lisez et assurez-vous de comprendre le document ci-joint.
  4. Vous avez des questions? Nous sommes là pour y répondre.


Résumé des mesures financières :

  • Frais de quarantaine ou d’isolement lorsque l’usager ou la ressource doit être hébergé hors milieu de vie (ex. : hôtel, repas, remplaçant compétent).
  • Frais de maintien de contact virtuel si, à la demande de l’établissement, des moyens technologiques ou dépenses supplémentaires de connexion internet sont exigés.
  • Transport et consultation en lien avec la COVID-19.
  • Les autres frais en lien avec la pandémie qui ne sont pas couverts par d’autres programmes doivent être préalablement autorisés. Par exemple, la livraison d’épicerie.
  • Toute autre dépense exigée par l’établissement en lien avec la COVID-19 devrait être remboursée.


Pour les ressources visées par la LRR seulement :

  • Bonification temporaire de 20 % des dépenses de fonctionnement applicable à partir du 13 mars 2020 pour couvrir les mesures d’hygiène à mettre en place par les ressources.
  • Certaines mesures exceptionnelles pourraient être autorisées pour favoriser la présence de personnel chez les ressources visées par LRR.

Pour connaître tous les détails concernant ces mesures, consultez le PDF suivant : Mesures-financières-version-FFARIQ.pdf

Le gouvernement provincial a mis à jour ses directives concernant les visites et sorties. Ces directives aux FA remplacent celles émises le 17 mars 2020.

 

Nous vous rappelons qu’une bonne collaboration entre les FA et les établissements est la clé pour assurer la santé et la sécurité de tous ainsi que pour communiquer adéquatement ces mesures tant aux enfants, aux FA qu’aux parents biologiques.

Interdiction de visites

Les visites non essentielles sont toujours interdites. Afin de maintenir le contact avec les proches, organisez des rencontres téléphoniques ou par vidéoconférence (Facetime, Messenger, Skype).

Les visites ordonnées par la cour sont toujours suspendues comme il avait été annoncé le 20 mars. Discutez avec votre intervenant pour la mise en place de mesures alternatives de contact.

Pour plus d’informations, consultez : PDF Arrêté 2020-006 du 19 mars 2020

Sorties et contacts

Toute sortie extérieure, incluant aller marcher ou aller au parc, est également suspendue pour les enfants sauf dans les cas suivants :

  • Visites et sorties nécessaires à des fins humanitaires ou pour obtenir des soins ou des services essentiels requis par leur état de santé;
  • Visites jugées essentielles pour assurer les réparations et l’entretien requis de leur milieu de vie;
  • Sorties extérieures supervisées.


Ainsi, vos petits cocos peuvent aller dehors si, et seulement si, vous les accompagnez.

Tous contacts avec la famille biologique et les proches, même dehors, sont donc interdits.

Le personnel des établissements doit soutenir les responsables des FA afin que les enfants ainsi que leurs parents biologiques et leurs proches comprennent bien les mesures exigées.

Pour toute décision concernant les visites et contacts d’un enfant avec ses parents biologiques ou ses proches, assurez-vous de toujours impliquer l’établissement dans vos démarches.

Sorties jugées non essentielles

Tous les rendez-vous et activités non essentiels sont donc reportés jusqu’à avis contraire. Ceci inclut visite annuelle chez le dentiste, activités sociales, travail occasionnel. Des visites de suivi psychologique ou en pédopsychiatrie, par exemple, pourraient être maintenues si nécessaire. Évaluez la situation avec l’établissement.

Suivi clinique

Les interventions cliniques, visites ou sorties essentielles à l’intervention et au suivi clinique sont maintenues. Le caractère essentiel de ces visites sera déterminé au cas par cas avec l’établissement. Pour les autres interventions, l’utilisation du téléphone ou de la vidéoconférence sera privilégiée.

Répits et placements intermittents

Chaque répit et placement intermittent sera évalué au cas par cas par la DPJ afin d’orienter le jeune vers la meilleure solution de placement. Nous vous rappelons que les FA sont un service essentiel et que nous devons être disponibles pour de nouveaux placements.

Isolement pour les responsables et le personnel

Toute personne habitant avec vous ou qui vous donne de l’aide à domicile revenant de l’étranger doit obligatoirement s’isoler pendant 14 jours. Communiquez avec votre établissement pour évaluer la meilleure possibilité d’isolement qui assurera la sécurité de votre maisonnée.

La prévention : respect des directives

Toute personne vivant dans votre maison doit respecter les directives mises en place :

  • Lavage des mains
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un papier mouchoir
  • Jeter immédiatement le papier mouchoir après utilisation et se laver les mains
  • Maintenir la distanciation sociale entre les personnes et ne pas tenir de rassemblement.

Si l’un de vos petits cocos ne respecte pas les directives comme éviter les rassemblements ou les contacts avec des gens à l’extérieur de votre maison, contactez votre établissement afin de convenir d’une solution pour préserver la sécurité de votre famille et celle des enfants.

Vous trouverez une affiche rappelant les mesures de prévention ici : https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2019/Affiche_OnSeProtege.pdf

Pour plus de détails, consultez la fiche de directives du gouvernement provincial : COVID-19-Directives_RI-RTF_MAJ-2020-03-25.pdf

La COVID-19 nous fait apporter, collectivement, plusieurs changements à notre routine de vie. Nous vous partageons des trucs et conseils pour bien prendre soin de vous.

 

Votre quotidien est chamboulé : école fermée, sorties très limitées. Afin de garder la forme, tant physique que mentale, nous vous proposons quelques petites habitudes à prendre.

  • Établissez une routine quotidienne. Maintenez vos heures habituelles de travail, de sommeil et de repas. Fixez-vous des objectifs à atteindre chaque jour.
  • Mangez bien et buvez beaucoup d’eau. Évitez de manger des aliments trop sucrés, car ils provoquent des variations d’énergie et d’humeur.
  • Bougez! L’exercice, c’est bon pour le corps et l’esprit. De nombreux exercices peuvent être trouvés sur YouTube comme du yoga, du Pilates, des entraînements par intervalles. C’est aussi le moment de dépoussiéré le vélo stationnaire oublié dans un coin du garage.
  • Profitez de la lumière naturelle. Installez un coin travail, étude, bricolage, dessin dans un endroit bien éclairé naturellement.
  • Restez en contact avec vos proches, vos amis ou des collègues grâce aux réseaux sociaux, au téléphone et à la vidéoconférence comme Facetime ou Messenger. Pourquoi ne pas organiser un petit souper virtuel avec des amis ou de la famille?
  • Prenez soin de votre santé mentale. Passez du temps de qualité avec les gens qui vivent avec vous. Faites des activités que vous trouvez enrichissantes. Profitez-en pour lire un livre, tenir un journal intime, dessiner ou apprendre une nouvelle langue grâce aux applications en ligne.


Pour plus de détails, consultez la fiche d’information d’Homewood Santé: PDF HS_Lauto-isolement et la quarantaine_CORONA-VIRUS_FR_25mars20

Anxiété : limitez la consommation d’informations

La COVID-19 est le sujet de l’heure dans les médias. Il est important d’être informé, mais bien informé. Voici quelques conseils :

  • Prenez congé des nouvelles de temps en temps. Informez-vous auprès de sources crédibles et dignes de confiance. Évitez de vous lancer dans des débats sur les réseaux sociaux. Attardez-vous seulement aux faits. Voici une liste de sources fiables :
  • Santé Canada www.canada.ca/fr/sante-canada.html
  • Organisation mondiale de la santé www.who.int/fr/home
  • Centres for Disease Control and Prevention www.cdc.gov
  • Concentrez-vous sur autre chose. Restez en contact avec vos amis et vos proches, mais parlez d’autres choses que de la COVID-19 comme la dernière création artistique d’un de vos enfants, le spectacle que vous avez vu en ligne la veille ou le dénouement inattendu de votre téléroman préféré. Échangez des suggestions de lecture ou vos meilleures recettes.


Soyez conscient de votre santé mentale

Si vous vous sentez anxieux ou en détresse, que vous êtes plus impatient avec votre entourage, faites appel à un professionnel de la santé mentale ou à une personne à qui vous savez que vous pouvez vous confier.

Si vous êtes déjà suivi par un professionnel, informez-vous sur les consultations à distance.

Vous pouvez aussi joindre Homewood Santé, notre programme d’aide aux ressources, au numéro suivant :
1 866 398-9505
ATS : 1 866 433-3305

Pour plus d’informations, consultez la fiche d’information d’Homewood Santé: PDF HS_NOUVELLE_ANXIETE_CORONA-VIRUS_FR_25mars_2020

Nos bureaux sont fermés depuis hier soir 17 h afin de suivre les nouvelles directives de confinement émises par le gouvernement provincial. Toutefois, notre équipe sera en mode télétravail pour continuer de vous accompagner et répondre à vos questions. Voici comment nous joindre.

 

Jusqu’à ce que les instances gouvernementales lèvent la consigne de fermeture des entreprises, vous pouvez joindre notre équipe en utilisant les coordonnées suivantes :

Conseillers

Outaouais, Batshaw, Laval et Laurentides
Raida Baklouti
rbaklouti@ffariq.ca
418 554-6493
Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h 00

Mauricie et Gaspésie, Côte-Nord et Québec
Maude Delagrave
mdelagrave@ffariq.ca
581 998-1804
Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h 00

Coordonnateur des CLC provinciaux
Jean-François Rioux
jfrioux@ffariq.ca
819 696-8594
Les soirs et week-ends

Vos présidents régionaux sont également disponibles pour vous. Pour trouver leurs coordonnées : https://ffariq.org/fr/comites-regionaux

Des outils pour vous accompagner

Le site de la FFARIQ continuera à être mis à jour avec des informations pertinentes pour les FA. Vous pouvez aussi consulter le groupe Facebook privé de votre région pour rester informé et obtenir soutien et conseils.

En cas d’urgence

Geneviève Rioux, présidente FFARIQ
grioux@ffariq.org
819 691-6958

Restons unis. Ensemble, ça va bien aller!

Des directives ont été émises par le gouvernement provincial afin de s’assurer que les petits cocos que vous pourriez accueillir en pairage auront accès à leur médication pendant le confinement. Voici les informations pertinentes pour vous.

 

Les établissements doivent soutenir les FA afin de s’assurer que :

  • La pharmacie communautaire doit être avisée de la nouvelle adresse de l’enfant ainsi que des coordonnées pour joindre la FA au moins 24 heures avant le départ de l’usager de l’établissement.
  • Les établissements doivent informer l’usager et la FA de l’importance de contacter la pharmacie afin d’organiser adéquatement les services avant de s’y présenter. Les FA sont invitées à lire le document d’information sur les médicaments et les services pharmaceutiques suivant : https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2019/19-210-29W.pdf

Pour tous les détails, consultez le PDF suivant : PDF Lignes directrices RSSS couverture pharmacologique_VF

Vous ou une autre personne vivant avec vous avez un diagnostic positif à la COVID-19 ou en êtes probablement atteint? Vous devez immédiatement et absolument prendre des mesures de confinement. Voici quoi faire.

 

 
  1. Avisez immédiatement l’établissement.
  2. Informez l’établissement du niveau de soins, si connu.
  3. Dans le cas d’une personne adulte infectée, celle-ci pourra demeurer chez vous si elle est suffisamment autonome pour s’occuper d’elle-même et peut s’isoler dans une chambre individuelle avec salle de bain exclusive. Elle doit rester en tout temps dans la chambre, même pour la prise de repas. L’établissement recommandera un transfert vers un milieu de confinement si l’une de ces conditions ne peut être rencontrée.
  4. Pour les enfants qui vous sont confiés. Vous devez aviser les parents biologiques ou le tuteur ainsi que la Direction de la protection de la jeunesse.
  5. Toute décision doit tenir compte des caractéristiques de l’enfant. Par exemple : déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme, déficience physique, trouble neurocognitif majeur, afin de prendre les mesures nécessaires assurant la préservation de son intégrité psychologique et physique.

Pour tous les détails, consultez le PDF suivant : PDF COVID-19 Directives_RI-RTF_2020-03-22_VF

Vous ou une personne habitant avec vous avez passé un test de dépistage de la COVID-19? Vous devez impérativement rester à la maison et suivre les directives suivantes.

 

Jusqu’à ce que votre médecin vous dise que vous pouvez reprendre vos activités régulières, vous devez suivre à la lettre ceci :

  1. Restez à la maison, reportez vos rendez-vous non urgents et n’accueillez personne chez vous. Évitez le plus possible d’être en contact avec les autres personnes vivant avec vous. Aérez souvent la maison en ouvrant une fenêtre.
  2. Portez un masque lorsque vous êtes en présence d’une autre personne.
  3. Si vous devez quitter la maison pour des raisons médicales, appelez d’abord Info-Santé au 811.
  4. Utilisez un mouchoir en papier pour couvrir votre toux et vos éternuements puis jetez-le immédiatement.
  5. Lavez vos mains souvent avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes.
  6. Ne partagez pas vos objets personnels ni votre assiette, verre, tasse, ustensiles.
  7. Surveillez vos symptômes et prenez votre température tous les jours.
  8. Si des symptômes apparaissent ou s’aggravent, contactez immédiatement Info-Santé au 811. Consultez le PDF ci-joint pour les symptômes à surveiller.
  9. Si vous vivez du stress, de l’anxiété, de la panique, contactez le service Info-Social 811, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour une consultation téléphonique.
  10. Lavez et désinfectez souvent les surfaces telles comptoirs, poignées de porte. Voir le PDF ci-joint pour les mesures à prendre.

Pour tous les détails, consultez le PDF suivant : PDF COVID-19-_Consignes_isolement_1060

Les rencontres de classification des usagers sont maintenues, mais elles peuvent maintenant être faites à distance.

 

Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec a émis une note de service concernant la classification des usagers pendant ce confinement lié au COVID-19.

Ainsi, les rencontres de classification des usagers sont maintenues, mais la classificatrice ne se présentera plus dans le milieu physique jusqu’à nouvel ordre.

Voici les différentes façons de tenir une rencontre de classification :

  • Présence physique de la classificatrice, de la ressource et de l’intervenant au suivi dans une installation du CIUSSS à proximité de la ressource;
  • Présence physique de l’intervenant au suivi avec la ressource dans son milieu en conférence téléphonique avec la classificatrice;
  • Regroupement de la classificatrice et de l’intervenant au suivi dans une installation du CIUSSS en conférence téléphonique avec la ressource;
  • Conférence téléphonique pour toutes les parties.

Rappelons que la façon de tenir la rencontre doit d’abord avoir été décidée avec tous les participants.

À la FFARIQ, nous comprenons l’inconfort et la frustration que peut vous amener la situation actuelle. Nous travaillons très fort à trouver des solutions. Vos commentaires et vos encouragements nous motivent.

Merci de votre confiance!

Pour tous les détails, consultez le PDF suivant : PDF NOTE-service-Classification-usager-COVID19_2020-03-18

Bonne nouvelle! Les visites avec les parents biologiques, même celles ordonnées par la cour, sont suspendues.

 

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a adopté l’arrêté suivant :

Sont suspendues les conclusions d’une décision ou d’une ordonnance rendue par la Cour du Québec, ordonnant tout contact en présence physique de l’enfant avec ses parents, ses grands-parents ou toute autre personne, dans la mesure où le directeur de la protection de la jeunesse considère, suivant les recommandations de santé publique, que ces conclusions ne peuvent être respectées d’une façon qui protège la santé de la population dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Le directeur de la protection de la jeunesse doit, lorsque possible, prévoir d’autres modalités de contact sécuritaire par tout moyen jugé utile, notamment des moyens technologiques. Le directeur de la protection de la jeunesse doit permettre l’exécution des conclusions dès qu’elles peuvent être appliquées sans représenter une menace à la santé de la population.

À l’heure actuelle et demain matin, il est fort probable que des intervenants vous diront le contraire. Nous vous demandons de garder votre calme et de leur présenter le document joint à ce communiqué. N’oubliez pas que le réseau des services sociaux est un gros paquebot à faire tourner. Soyez patients. Il peut y avoir un délai avant que l’information se rende à tout le monde dans le réseau.

Nous vous encourageons à proposer des mesures alternatives de rencontre comme Facetime. Nous vous demandons de rester disponible et de bien entendre les demandes des intervenants et des parents biologiques. Les enfants ont le droit et aussi besoin de maintenir un lien avec leurs parents naturels.

Nous vous encourageons fortement à tenir informé votre intervenant, par téléphone ou par courriel, des situations qui pourraient se présenter à votre domicile : symptômes grippaux, contacts téléphoniques qui ne se passent pas bien. Nous nous devons de bien collaborer dans la situation actuelle.

RAPPEL : Votre rôle d’intervenant de 1re ligne

Nous vous rappelons que vous jouez un rôle essentiel dans la protection des enfants. Malgré la crise qui sévit, un enfant en situation d’abus ou de négligence ne doit pas être laissé à lui-même. Nous vous demandons d’être solidaire et d’accueillir cet enfant.
Dans ce contexte exceptionnel, les établissements devront collaborer avec vous pour faire une analyse de chaque situation afin de prendre une décision qui respectera les directives édictées par la santé publique.
Vos ententes collectives et régionales prévoient que dans certaines circonstances, vous pouvez refuser un placement. Dans le cas de la COVID-19, ces raisons raisonnables sont :

  • Vous êtes âgé de plus de 70 ans ou quelqu’un de plus de 70 ans habite avec vous.
  • Vous, ou quelqu’un vivant chez vous, avez une condition médicale à risque telle que problèmes pulmonaires, asthme, problèmes cardiaques, diabète, insuffisance rénale, cancer, chimiothérapie, état immunodépressif.

Si vous avez des chambres disponibles, même si ce n’est pas prévu à votre contrat, nous vous invitons à contacter l’équipe de pairage de votre région pour leur dire que vous pouvez recevoir des jeunes, en leur mentionnant quel type de clientèle (âge, sexe). Collaborons pour, tous ensemble, passer à travers cette crise.

Obligation d’accepter certaines visites

Nous vous rappelons que vous devez accepter les visites suivantes :

  • Intervenant si l’enfant se désorganise
  • Gardien compétent

Bien sûr, si la personne présente des symptômes de grippe ou revient de voyage, vous pouvez refuser sa visite.

Pour tous les détails, consultez le PDF suivant : PDF Arrêté 2020-006 du 19 mars 2020

Nous sommes toujours en attente d’une directive claire du gouvernement concernant les visites dans les familles biologiques. Des informations contradictoires nous parviennent. Voici les derniers développements.

 

Alors que le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique Horacio Arruda martèlent le message aux jeunes de rester à la maison afin d’éviter la propagation de la COVID-19;

Alors que des artistes et influenceurs tels Cœur de Pirate, diffusent des messages sur Internet enjoignant les gens, dont les jeunes, à rester à la maison;

Voilà qu’il y a eu quelques messages contradictoires quant à vos obligations en tant que FA notamment concernant les visites avec les parents biologiques. À la FFARIQ, nous avons agi rapidement en prenant contact avec le gouvernement pour obtenir des clarifications et en faisant valoir votre réalité auprès des médias. Vous défendre et assurer votre sécurité et celle de vos petits cocos, c’est notre mission première.

Vous avez été nombreux sur les réseaux sociaux à interpeller les instances publiques pour qu’elles vous donnent des directives claires. Merci. Ensemble, notre voix est plus forte.

Notre mot d’ordre pour le moment est le suivant :

  • Collaborez en respectant les directives.
  • Ne paniquez pas.
  • Respectez les enfants.
  • Écoutez les consignes du premier ministre :
    • Il dit aux jeunes de ne pas s’attrouper, de respecter les consignes de distances, de ne pas faire de party, de se laver les mains, etc., car ils peuvent donner le virus aux personnes vulnérables même si eux ne sont pas malades.
    • Il dit de rester chez vous, de vous isoler, de ne pas recevoir la famille, juste l’essentiel, et de ne pas recevoir d’amis.
  • Toutes les visites et sorties jugées non essentielles sont suspendues.
  • Les visites ou sorties essentielles à l’intervention et au suivi clinique sont maintenues.
  • Pour l’instant, les visites avec les parents biologiques ordonnées par la cour sont maintenues. Pour les visites non ordonnées, vous êtes invités à utiliser d’autres moyens de maintenir le lien avec les parents biologiques comme le téléphone, Facetime, etc.

 

IMPORTANT : Votre rôle d’intervenant de 1re ligne

Nous vous rappelons que vous jouez un rôle essentiel dans la protection des enfants. Malgré la crise qui sévit, un enfant en situation d’abus ou de négligence ne doit pas être laissé à lui-même. Nous vous demandons d’être solidaire et d’accueillir cet enfant.

Dans ce contexte exceptionnel, les établissements devront collaborer avec vous pour faire une analyse de chaque situation afin de prendre une décision qui respectera les directives édictées par la santé publique.

Vos ententes collectives et régionales prévoient que dans certaines circonstances, vous pouvez refuser un placement. Dans le cas de la COVID-19, ces raisons raisonnables sont :

  • Vous êtes âgé de plus de 70 ans ou quelqu’un de plus de 70 ans habite avec vous.
  • Vous, ou quelqu’un vivant chez vous, avez une condition médicale à risque comme que problèmes pulmonaires, asthme, problèmes cardiaques, diabète, insuffisance rénale, cancer, chimiothérapie, état immunodépressif.

 

Obligation d’accepter certaines visites

Nous vous rappelons que vous devez accepter les visites suivantes :

  • Intervenant si l’enfant se désorganise
  • Gardien compétent

Bien sûr, si la personne présente des symptômes de grippe ou revient de voyage, vous pouvez refuser sa visite.

Pour tous les détails, consultez le PDF suivant : PDF COVID-19 Directives_RI-RTF_2020-03-17_VF[1]

Les FA sont considérées comme étant des services essentiels. Vous êtes donc admissible aux services de garde mis en place pour le personnel des services essentiels.

 

Avec la fermeture des écoles, des CPE et des services de garde, le gouvernement provincial a mis en place un réseau de services de garde réservé aux personnes exerçant un métier faisant partie des services essentiels.

Pour trouver le service de garde ouvert le plus près de chez vous : https://www.quebec.ca/famille-et-soutien-aux-personnes/services-de-garde-durgence/

Nous entendons vos inquiétudes et questionnements. La situation évolue vite et nous sommes en contact constant avec le cabinet du ministre. Voici des réponses à plusieurs de vos questions.

 

 
  • Contacts et visites : Si les enfants, les parents biologiques ou vous présentez des symptômes grippaux, vous devez demander un arrêt des visites pour les deux prochaines semaines. Si vous, les enfants ou les parents biologiques revenez de voyage, vous devez demander un arrêt des contacts.
  • Transport et intervention chez vous ou en établissement : Si un transporteur, un intervenant ou tout autre employé de l’établissement a des symptômes grippaux et/ou revient de voyage, vous pouvez refuser sa présence chez vous ou refuser les contacts avec les enfants ou vous-même.

 

Refus de contact : marche à suivre

  • Communiquez avec l’intervenant du jeune, l’intervenant de garde ou l’urgence sociale.
  • Expliquez clairement que la directive vient de Geneviève Rioux, présidente provinciale de la FFARIQ, à la suite d’entretiens téléphoniques avec le ministère les 12 et 13 mars 2020. Le ministère a alors assuré que la directive était claire pour les établissements : la santé et la sécurité avant les ordonnances.
  • Vous êtes une FA d’une des 8 régions représentées par la FFARIQ? Contactez-nous par courriel à info@ffariq.org pour la marche à suivre ou communiquez avec votre comité local.
  • Pour faciliter la gestion des dossiers, indiquez votre région et le numéro d’usager de l’enfant. Expliquez la situation avec les noms des intervenants consultés, les dates prévues des prochains contacts ainsi que votre numéro de téléphone et votre adresse courriel.

 

Quarantaine : marche à suivre?

  • Communiquez avec l’intervenante de l’enfant pour l’informer de votre quarantaine.
  • Si vous arrivez de voyage dans les prochains jours, avant de revenir à la maison, communiquez avec l’intervenante pour connaître les directives concernant votre cas particulier. Il se pourrait qu’on vous demande de ne pas retourner à la maison. Assurez-vous d’avoir un écrit (courriel) qui vous explique les demandes de l’établissement et conservez les preuves de toutes les dépenses encourues.

 

Fermeture des écoles et garderies : marche à suivre

  • Si la situation entraîne une problématique avec votre travail, communiquez avec l’intervenante de l’enfant.
  • Des remboursements pourraient être faits. Nous vous tiendrons informés quand nous aurons plus de détails.
  • Documentez les pertes ou dépenses encourues (ex. : gardien compétent).
  • Si des modifications doivent être faites concernant les préautorisations déjà approuvées pour les usagers comme l’ajout de gardien compétent, faire des demandes de correctifs.

Voici nos recommandations, ainsi que celles du ministère de la Santé et des Services sociaux, pour assurer la sécurité de nos petits cocos et la vôtre pendant la pandémie.

 

 
  • Rencontres à distance : les rencontres avec les membres dans leur milieu, les rencontres avec les nouveaux membres ainsi que les rencontres non urgentes avec l’établissement se feront, jusqu’à nouvel ordre, par téléphone ou visioconférence, ou seront remises à une date ultérieure. Toutes enquêtes administratives ou rencontres nécessaires sont bien sûr maintenues.
 
  • Voyages : Toute personne revenant de voyage doit faire une quarantaine volontaire de 14 jours. En tant que ressource, vous devez informer l’intervenante de vos usagers pour connaître les mesures à suivre dans votre région. Si vous décidez de partir en voyage malgré les consignes ministérielles, veuillez prévoir dès maintenant les deux semaines de quarantaine débutant à votre retour au pays.
 
  • Réunions : Toute tournée, souper, séance d’information sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.
 
  • Milieu de vie : Nous vous prions d’augmenter la fréquence de nettoyage de votre milieu et d’insister auprès de tous ceux vivant dans votre milieu ou qui viennent en visite de respecter les règles d’hygiène de base : lavage fréquent des mains, tousser et éternuer dans son coude. Limitez les rencontres si vous, vos enfants, une personne vivant dans votre milieu ou un visiteur revenez de voyage ou ne se sent pas bien en raison d’un rhume ou de symptômes grippaux. Si vous croyez que des visites avec la famille naturelle sont à risque, communiquez rapidement avec l’intervenant de l’enfant, l’intervenant de garde ou l’urgence sociale de votre région. La santé doit prévaloir sur les contacts ordonnés.
 
  • À la FFARIQ : Nous avons mis en place des mesures d’hygiène strictes : lavage régulier des mains, nettoyage et désinfection des surfaces de travail tous les jours, limitation des visites. Nous encourageons également notre équipe à travailler à distance dès que c’est possible, tout en nous assurant de protéger nos données et les vôtres.
 

La santé et la sécurité des enfants, des ressources ainsi que de toute notre équipe, tant en région qu’au bureau provincial, sont notre priorité. Nous sommes là pour vous soutenir. Nous surveillons la situation et nous vous informerons régulièrement sur l’évolution de celle-ci.

Où s’informer?

Vous êtes une FA d’une des 8 régions représentées par la FFARIQ?

Assurez-vous d’être membre du groupe Facebook privé de votre région pour avoir rapidement les dernières nouvelles et profiter du support de vos pairs.

Envoyez votre adresse courriel à info@ffariq.org afin de recevoir des informations à jour selon votre réalité de FA.

Votre rôle d’intervenant de 1re ligne

Nous vous rappelons que vous jouez un rôle essentiel dans la protection des enfants. Malgré la crise qui sévit, un enfant en situation d’abus ou de négligence ne doit pas être laissé à lui-même. Consultez notre publication du 17 mars 2020 pour un rappel de vos droits et obligations.